Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il pleut des cordes sur le Génie comme chantait l'autre. Paris est gris et lourd. Ses visages lasses. Son teint bien trop blanchâtre. Rien ne va plus. On nous avait promis le changement, la vie en rose et on hérite d'un bleu marine abjecte. Sale temps pour le moral. On crève d'envie d'insulter la belle saison, de lui reprocher son retard, sa médiocrité, ses indécisions. A cause d'elle nos robes sont coincées dans les placards, notre peau se meurt de ne pouvoir griller au soleil et notre moral en berne ressasse les autres étés passées on the road. Résultat, encore et toujours, la musique est ta seule compagne dans une telle situation.« Music is your only friend »braillait Jim au bon vieux temps du rock'n'roll. Encore plus l'été. Saison de la vadrouille. Pour se consoler d'un temps qui apprécie les rendez-vous manqués, dans l'Ipod tourne en boucle classiques estivaux et nouveautés rafraichissantes. A partager...

sIMG_0160.JPG

« J'aime Regarder les filles » de Lamarca

 

C'est officiellement mon tube de l'été. Laurent Lamarca, garçon sauvage aux textes exquisement passionnés, reprend un classique des années maudites. Les eighties et leur tube d'un jour. Avec cette cover lascive du tube de Patrick Coutin, les garçons aimeront sûrement encore plus « regarder les filles ».



« It's the time » de The Shoes

 

The Shoes c'est trendy. OK. C'est trendy parce que Jake Gyllenhaal est l'invité star de leur clip. Que leur clip sonne comme un bad trip sous bad coke dans un good roman du ricain Bret Easton Ellis. Bref, The Shoes c'est le good trip de l'été parce que dans les mémoires des sales gauchistes que nous sommes ça restera la BO d'une des plus belles soirées de nos modestes vies...


« Full time my Job » de Manceau

 

Manceau c'est la BO idéale pour l'été. Suffit juste de regarder la pochette de leur premier disque « Life trafic Jam » pour entendre la saison des amours te lancer de grands appels. La dominante est anglaise et le son inclassable. Pop ensoleillée ou électro enjouée. Mon cœur balance.

 

« Ruin » de Cat Power

 

Le nouveau Cat Power est arrivé... enfin il n'arrivera qu'à la rentrée mais ce premier extrait « Ruin », loin du folk spleenesque habituelle de la demoiselle, nous promet de belles heures à divaguer sous peu. À la production le français Philippe Zdar. À la source du disque : une rupture amoureuse. Que demander de plus ?



« Logic Coco » de Mansfield Tya

 

Que vient faire la prose la plus sombre de la chanson française dans une playlist d'été ? Plus j'aime, plus j'écoute Mansfield Tya, plus je réalise mon erreur fatale de n'écouter ces comptines assassines qu'une fois la nuit tombée. Mansfield Tya dans ma playlist, j'ai envie de dire logique, coco ! Logique pour une seule phrase à la beauté bizarre : « le bronzage de tes fesses dessine un cœur vulgaire mais beau ». Juste beau.

 

« Niggas in Paris » Jay Z feat Kayne West

 

Un peu à la ramasse niveau hip hop américain, et pourtant un bon son venu illico presto des States, et tu succombes... malgré leur fâcheuse tendance à jouer les bab boys, les potos Jay-Z et Kayne West emportent les foules et les body pour l'été.

 

« So Long » de Melody Gardot

 

Melody change de coupe de cheveux, de look, de style. Du jazz à la bossa nova il n'y a qu'un pas. L'effet produit est tout aussi envoûtant. Voyage voyage sous le soleil du sud américain, le nouvel album de Melody Gardot est une pure merveille venue d'un ailleurs enchantée par une voix douce qui ne connaît que la séduction de son prochain. Le prochain est séduit !

 

« I Follow Rivers » de Likke Li

 


 

Je peux dire :  Merci Audiard. En plus de l'esthétique lumineuse de De Rouille et d'os et la beauté effarante de ces deux êtres cabossés (Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts), je peux remercier  le cinéaste français pour une autre qualité : calquer ses plans sur des musiques tout aussi lumineuse. La preuve avec le " I Follow Rivers " de Lykke Li qui est depuis ma vitamine C à moi. Un peu à la manière de l'excellentissime " Stand on the world " qu'utilisa Maiwenn dans son Polisse. Une explosion rythmée de positive attitude !

« We are young » de The Juveniles

 

 L'été, l'electro et moi on se balade main dans la main. La belle saison ne connaît que les amours éphémères, et je sais d'avance que je risque de me lasser mais pour l'instant mon histoire avec les deux bretons tient la route. Ça sonne comme dans les eighties, la ringardise en moins. Ça donne envie de danser bizarrement sur une électro gentillette baignée de synthé et d'insouciance propre au jeune âge. Seule génération raisonnable aurait dit la môme Sagan.

 

« Sex Appeal » de Sexy Sushi

 

Je l'écoute discrètement à fond sur mon Ipod en espérant que personne n'arrive à lire les paroles sur mes lèvres quand je la chante dans le métro. Sexy Sushi est une tuerie électro-nantaise-décalée interdite au moins de 16 ans. Au micro, l'excellente chanteuse de Mansfield Tya Julia Lanoë rebaptisée (et métamorphosée) pour l'occasion en Rebecca Warrior fait le show. David Grellier se charge des platines sous le pseudo de Mitch Silver. Le produit de ces deux personnalités montées de toutes pièces par des imaginaires féconds et cash ? Un son électro-punk qui clashe tout ce qui bouge avec comme unique munition des textes impeccablement crus. Attention danger : ultra-loufoque et addictif !

 

Le reste des classiques indémodables et petites addictions personnelles depuis plusieurs été :

 

« When the music is over » de The Doors

 

 

« Sympathy for the devil » des Rolling Stones

 

 

« Birdland » de Patti Smith

 

 

« Ventilator Blues » des Rolling Stones

 

 

« Like a Rolling Stone » de Bob Dylan

 

« Suzie Q » de Creedence Clearwater Revival

 

 

« Fences » de Phoenix

 

 

« Time to pretend » de MGMT

 

 

« Nico Teen Love » des BB Brunes

 

 

« Look » de Sébastien Tellier

 



Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :