Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'année passée sur les podiums, la tendance musicale était plutôt à la bande de potes. Ils étaient lutôt jeunes, plutôt bons camarades et carrément brillants pour des sales rejetons venus réveiller la morne chanson française. Généralement la bande de potes fonctionnait avec une fille et des garçons (La Femme, Granville, Pendentif) ou qu'avec des garçons (Aline, Fauve, Frànçois & The Atlas Moutains). Des combinaisons où la parité n'était clairement pas respectée, mais pour l'amour de la musique on était largement prêt à quelques concessions. Ça buvait, ça chantait, ça dansait des slows, ça surfait sur des vagues, ça se décidait pas trop à choisir entre la langue de Shakespeare et celle de Molière et toute cette espièglerie faisait grandement envie à notre platine et à nos oreilles.

Un an plus tard, le phénomène de potes a laissé place au phénomène du couple. Autrement dit, une nouvelle équation craquante : un garçon, une fille enfantant des chansons. Avec eux, la vie à deux devient carrément in. Tout sauf ringarde.  Ces chants à deux voix rappellent un paradis bien perdu. Le temps des Elli et Jacno, Fred et Catherine et encore plus loin des Michel et France. Le "grouple" (contraction de groupe et couple) ne date pas d'aujourd'hui. Effet de mode, il revient souvent faire un tour dans la chronologie de la chanson française. Lui jouer des tours. La taquiner avec ses amours de cour de récré, ses douleurs adolescentes et ses fièvres sans âge. Si le grouple est illusoire, finit tôt ou tard par retrouver son âme solitaire, volontairement ou non d'ailleurs, il a véritablement le don d'injecter dans nos veines l'addiction aux premiers émois et aux premiers oublie-moi. Et pour l'instant, le jeu entretenu par ceux-là en vaut la chandelle. Voix sucrées, claviers vintage, discussions légères, voici trois grouples qui font leurs preuves sur l’échiquier musical printanier. Et sur notre coeur.

Désir, Désir avec trois groupes à suivre

Nom : The Pirouettes

Duo : Vickie Chérie et Leo Bear Creek

Ambiance : power to the teenspirit, amours de lycée déçus (on soupçonne ces deux-là d'avoir usés leur K7 de La Boum), il chante les amours sur le point d'éclore et ceux où l'on se fait larguer « comme dans une série à la con » alors la solution est cachée dans les clopes et la petite lucarne, pour sombrer encore plus...

Style musical : pop électronique

Modèle : Michel Berger et France Gall dont il font une super reprise électronique de « Comment lui dire »

Album : L'Importance des autres

Nom : Exotica

Duo : Julien (Château Marmont) et Clara (Koko Von Napoo)

Ambiance : Tristesse affreusement contemporaine mais superbement entêtante chantée par deux trentenaires désorbités, phobiques de la décision à savoir faut-il "préférer l'étreinte des chansons à la peau des garçons" ? Toujours pas la réponse à la fin de l'album mais l'envie irrépressible de danser elle se répand bien en nous.

Style musical : total freak, branché en même temps sur l'électronique des eightees et la house des nineteens, tout en étant incroyablement so 2014.

Modèle : Elli et Jacno

Album : La Vierge et le Lion

Nom : Où sont les filles ?

Duo : Anne-Camille et Anthony + deux copains

Ambiance : rétines et pupilles les garçons auront éternellement les yeux qui brillent pour voir sous les jupes des filles. La réplique "souchonienne" définit parfaitement les rêveries amoureuses de ce groupe qui valse de désir, en plaisir sans s'épargner le fatal souffrir.

Style musical : french pop subtilement saupoudrée d'une vague électronique

Modèle : Jane Birkin et Serge Gainsbourg

 

Tag(s) : #Musique, #french pop, #The Pirouettes, #Où sont les filles ?, #Exotica, #eightees, #album

Partager cet article

Repost 0