Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Putain ou sainte. Aux cheveux rouges ou au faux blond. Aux yeux noirs ou aux yeux bleus. Riche de l’âme ou pauvre de l’esprit. De Paris ou de Varsovie. De bonne famille ou des rues. Chantant ou dansante. Souriante ou soupirante. Se donnant au malin ou ne se donnant plus à rien. Habillée ou nue dans un bar. Complètement conne ou carrément folle à lier. Les chansons de Saez sont peuplées de toute une faune féminine intelligemment égratigné et injustement sublimé par la plume aiguisée du poète. Marie, Marilyn, Alice, Betty et les autres allumeuses mettent un peu de mortel à la tristesse éternelle de l’être Saez. Alors qu’il crache leur nom avec une once de tendresse, désir et mépris dans la voix, notre imaginaire sans horizon les dessine « belles à se pendre ». Rattraper par la réalité du texte, il finit toujours condamné à ne plus les rêver. Les fantasmer. Elles s’habillent comme des putains, ne rêvent à rien et pire, elles ont  l’odeur des chrysanthèmes. « Des filles qui n’oublient pas qu’il n’y a qu’à la nature qu’elles ne tiennent parole ».  Et dans ces moments là, seule la déesse vodka semble effacer la peine du poète. On en prendrait bien une rasade avec lui. De vodka allumeuse ou de poésie lumineuse pour rêver encore à ces putain de pleurnicheuses en sa compagnie. Il y a Marguerite belle comme un accident de bagnole, Debbie toute nue dans les bars, Marie et ses seins qui pointent comme des cathédrales, on dirait Notre-Dame, Alice abîmée mais tranquille... Pendant que Saez fait pleurer sa plume sur ces beautés idiotes, elles, elles préfèrent chialer pour un idiot. Elles étaient pourtant prévenues.  

«  moi j'voudrais leur dire qu'elles sont belles,
et qu'il faut pas qu'elles pleurent pour un idiot
puis faut qu'elles arrêtent d'êtres connes
et de tomber toujours amoureuses
de celui qu'il faut pas et que moi, si elles voulaient, moi,
moi j'serais toujours gentil avec elles
mais les filles elles aiment pas qu'on soit gentil, elles aiment pas
»

Saez regarde les filles pleurer et filles et garçons écouteraient à vie les mots lisibles dans son regard lucide. Voici une playlist honneur à ces filles.

Alice (Paris)

Marguerite (J'accuse)

Marie ou Marilyn (Debbie)

Marie (Messina)

Debbie (Debbie)

Kasia (Paris)

Amandine (Jours Etranges)

Marta (Debbie)

Marianne (Messina)

Bonus filles : Que sont-elles devenues ? (Miami)

Betty (Messina)

Bonus filles : Regarder les filles pleurer (J'accuse)

Tag(s) : #Saez, #concert, #chanson française, #rock, #femmes, #albums, #playlist

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :