Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans un mois pile, la grande messe de la chanson française accueillera ses fidèles dans un cadre des plus idylliques : sous le soleil rochelais. A moins que celui-ci nous fasse quelques caprices comme l'année passée. Pas capricieuse, elle, la programmation des Francofolies de La Rochelle pour cette 29 ème édition affiche fièrement grands classiques de la chanson française et petits nouveaux incontournables de la nouvelle scène hexagonale.

 

Côté grands habitués, entre les deux tours, un certain Patriiiiiiick (que j'ose le dire quand même « j'aime bien ») délaissera son costume d'acteur pour pousser la chansonnette, son premier amour (et même que je regretterai de pas te voir Pat ce soir-là). Sur la petite scène de La Coursive, on frissonne déjà à l'idée de s'offrir le grand kiffe de notre vie : ne pas voir Serge mais sa muse, c'est déjà goûter un peu au mythe. De la Jane B. venu dire combien elle n'a point oublié celui qui est parti. Concert surprise qui devrait combler plus d'un amoureux de Gainsbourg. Puis sur cette même scène, Gaëtan Roussel et Daphné tenteront de faire renaître ceux dont on ne peut oublier les voix, elles, immortelles. Celles des Bashung et Barbara.

 

Place aux jeunes pourrait être le message essentiel de cette ambitieuse cuvée 2013 qui, plus que les années précédentes semble t-il, ouvre grand ses scènes aux quatre coins de la ville à la nouvelle génération. Quelle soit confirmée ou fraîchement débarquée.

 

Pour les veinards déjà sur place avant le 14 juillet, on conseillera vivement les chanmé Baden Baden et leur pop onirique du côté du Casino Barrière, face à la mer, le pied ! Le samedi 13 célébrera les tout petits nouveaux qui, sans aucun doute, seront très grands un jour. Tu pourras te remémorer le temps de l'amour, des copains et de l'aventure avec Granville. Boire des verres et danser sur la pop eightees et vitaminée des garçons d'Aline. Et enfin sombrer pour mieux ressusciter avec les loosers magnifiques prénommés Fauve.

 

Loupant les petits nouveaux petits chouchous, je me consolerais en débarquant sur le pavé rochelais le dimanche, jour de fête nationale pour voir de vieux chouchous aux textes toujours capables de crever des coeurs déjà bien préalablement meurtris. Et oui, ô miracle de la vie, ce soir-là deux idoles s'avanceront sur la Scène de Saint-Jean d'Acre. Spectacle que tu rêves de voir depuis des années. Le rêve deviendra réalité mais non sans quelques inquiétudes au tournant. L'inquiétude pas pour eux mais sur ce qu'il y aura en face ? Le public sera t-il sensible au spleen de Biolay, et encore plus à celui de Saez ? Réponse dimanche 14 juillet. Le lendemain, après Jane et Charlotte, ça sera au tour de Lou de jouer son album aux tonalités folk devant le public rochelais. Et ce juste avant la bête de scène que La Rochelle n'est pas prête d'oublier après son show de 2011 et une traversée improbable d'une fosse comble, le tout guitare en main : M.

 

Enfin on espère qu'il nous restera assez d'énergie pour la soirée Let's Dance du lendemain. Boum géante avec le must de la musique inclassable de l'année avec entre autres l'esthète new wave Lescop, l'un des piliers de la French Touch Breakbot et les symphonies modernes signées Woodkid...

 

Et le mercredi au petit matin, on devra quitter le pavé rochelais la tête pleine de souvenirs, de frissons et de sons. De visages aussi. Et comme chaque année, une seule question sera capable d'être formulée le lendemain matin : est-ce que les Francofolies réussiront t-ils à faire mieux l'année prochaine ? Et moi réussirais-je à retrouver mon sourire de gamine éblouie par un Alex, un Laurent, un Wax, un David, un Joey, un Bertrand et j'en passe et des meilleurs ? Réponse en juillet prochain.

On va voir quoi aux Francofolies ?
Tag(s) : #Musique, #Francofolies, #Saez, #Biolay, #Lou Doillon, #Jane Birkin, #M, #Woodkid, #Lescop, #Fauve

Partager cet article

Repost 0