Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" On l'a dit et on a eu raison, 68 c'est la rencontre d'Elvis Presley et de Marx. Je précise : c'est la rencontre de Marx et d'Elvis électrisé. De ce cocktail plus puissant que le Molotov les Stones ont fait un album, qui est le plus grand album du monde, qui s'appelle Beggars Banquet, et qui est sorti en décembre, en queue de la comète 68, ramassant tout le pactole énergétique. Jamais des guitares n'avaient cinglé autant que sur le solo de Sympathy For The Devil, autant que celles de Stray-Cat Blues. Bet you mother don't scream like that. Oh non les pères et les mères ne se doutaient pas que leurs créatures en viendraient, criant comme ça, à dissembler d'eux à ce point, et leurs créatures n'envisageaient pas à quel point, coupant le cordon organique pour brancher leur coeur sur des amplis Marshall, elles se modifieraient et finiraient par dissembler d'elles-mêmes. Au coeur de ce cyclone trônent Mick et son band, eux-mêmes convertis à une vitesse qui ne procède qu'à moitié d'eux. Menant la danse, menés par elle.

Fin de One+One, plus grand film du monde. Les Stones moins Brian Jones sont assis les uns en face des autres, sur la moquette du studio. Au centre, un carré vert devant lequel se tient Keith. Autour des panneaux orange, du sol rose et des projecteurs. A gauche se tient Mick , à droite Bill s'accorde au premier plan, Charlie glandouille avec ses baguettes, lançant des felgmatiques oeillades à la caméra. Mick tape vaguement sur des darboukas, accompagnant Keith qui joue et rejoue les mêmes accords, plaqués secs comme il fait depuis la révolution électrique. Un type vient parler à l'oreille de Mick, lequel s'interrompt à peine pour l'écouter. Désinvoluture, force tranquille, souveraineté. Ils savent que le morceau va venir, qu'il viendra en son temps, que l'année va déposer sa mesure sur le manche des guitares. Qu'il n'y a qu'à s'asseoir là, en plein milieu de 68, pour que jaillisse Beggars Banquet, le plus grand album du monde.

Ils ne seront plus jamais aussi forts."

Un démocrate, Mick Jagger 1960-1969 de François Bégaudeau

Brancher les coeurs sur des amplis Marshall
Tag(s) : #Musique, #Littérature, #François Bégaudeau, #Mick Jagger, #Rolling Stones

Partager cet article

Repost 0