Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sincèrement je ne comprends pas comment la chanson française a pu passer à côté de ses deux activités majeures - ou du moins qui devraient l'être au quotidien - à savoir : théoriser sur les ailes des papillons et guérir les ecchymoses avec des baisers. Les instigateurs de ces activités carrément loufoques et un brin romantiques sont des garçons, bordelais de surcroît et ont un certain goût pour le cliché... d'où ce joli patronyme. Pour couronner le tout, ils semblent pratiquer avec un certain savoir-faire l'hédonisme. Autrement dit : que des qualités. Au cœur de l'automne, ceux qui bossent leur musique depuis une dizaine d'année ont sorti un nouvel EP, frais comme un matin de printemps ou sensuel comme un après-midi d'été, beau comme un cliché, un instantané volé au temps. Cliché vole du temps au temps. Ralenti les rythmes, les chœurs et prend soin d'étirer ses "Shalom" entêtants et enivrants comme pour faire durer le plaisir d'un titre oisif et hédoniste. Cliché « décompose pourquoi c'est si bien » l'amitié, le sentiment amoureux, le sexe, la vie... avec un sens aigu de la mélodie mais surtout en donnant des ailes au texte tout puissant. En catimini et en douceur, ces garçons rendent à la chanson française - cette chose si cliché - ses lettres de noblesse. Ceux qui refusent d'être noyés dans la vague – réductrice – de la French Pop préfèrent clairement tremper leur plume dans une chanson dans la lignée des Souchon and co. Alain avait été un pro pour embobiner les filles avec ses failles de garçon timide. Cliché joue dans cette catégorie, joue le « mystérieux » et « l'obscur » comme sur le très attendrissant « Coïncidence ». Ce n'est pas une coïncidence si ce disque dessine les contours d'une relation amoureuse et pourrait presque prétendre au titre de concept album. Le coup de foudre, la drague, la déclaration, la partie de jambe en l'air, la rupture rien n'échappe à l'exercice de style. Les mélodies varient, certainement influencées par les sentiments en mouvemen et l'alchimie opère. On valse avec les sons, les sentiments, secoue la tête sur cette petite musique qui nous évoque bien des souvenirs et s'étonne d'avoir été capable d'oublier cette intime conviction : la première impression est toujours la bonne. Ma première impression à l'écoute de ce disque ? Passez moi un carnet, il faut que je note tout. De la naïveté d'un sincère « Allez juste un bisous » à la grâce d'un simple et efficace « Être emmitouflé de vous est mon unique désir ». Bref, depuis j’emmitoufle mes oreilles de ces cinq petites modestes chansons, si puissantes à mes yeux.

Pourquoi Cliché c'est si bien ?
Tag(s) : #Musique, #Cliché, #Hélicon, #EP, #chanson française

Partager cet article

Repost 0