Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut croire que la cité nantaise a de la bonne came musicale en réserve. En boucle, depuis un réveil plus que difficile, des petits nantais chantant dans la langue de Shakespeare : les Black Cherry Cirkus. Hier soir, le trio faisait ses premiers pas sur la petite scène, mais non moins prestigieuse, du Bus Palladium. À droite, micro à la main, une discrète jeune fille blonde à la voix captivante. À côté ses côtés, deux garçons, l'un à la guitare, l'autre aux percussions. Les présentations sont faites. Trio né à l'aube de l'année 2011, Black Cherry Cirkus pourrait être black pour le black is black du rock, Cherry parce que sa chanteuse pourrait avoir des airs de Cherry Bomb moderne, et Cirkus parce que leurs compositions est un drôle de cirque en apesanteur, où rock, folk et électro cohabitent avec harmonie dans un show tout en mesure.

 

Sur scène, Black Cherry Cirkus ne brise pas ses guitares. Plutôt tout en retenue, le trio livre des mélodies qui vacillent entre spleen et énergie, rock et électro. Ne point trop savoir sur quel pied danser voilà une idée plus que plaisante... qui a réussit à bien des groupes. Comme avec des grands tels que The XX ou Radiohead, avec Black Cherry Cirkus en bande son de nos nuits passés sur le dance-floor, on ne sait trop vers quelle sensation basculée. On arrive juste à la juger superbement agréable, cette sensation. Je suis sûre qu'elle réussirait à faire des jaloux chez nos voisins d'outre-Manche. Des experts en la matière.

 

Outrageusement délicat, et peu importe l'enveloppe électro ou rock, le son de Black Cherry Cirkus transporte les oreilles attentives loin. Dans la proposition d'un ailleurs où les étiquettes musicales n'auraient pas lieues d'être. Même si à force d'écoute abusive – oui, le titre « More or Less » doit tourner en boucle depuis plus de trois heures maintenant – il y a un ressenti bien connu de notre petite âme. Même état vivifiant et consentant à la fois qu'avec des Bat For Lashes ou Atoms For Peace. Sauf que cette fois-ci, les mélodies en apesanteur sont hexagonales. Cocorico. Black Cherry Cirkus expérimente les sons avec H.Y.B, un premier EP printanier. Et moi, je vais tenter l'expérience de les suivre de plus près.

 

Pour découvrir le monde de Black Cherry Cirkus : https://soundcloud.com/blackcherrycirkus

 

More Or Less par Black Cherry Cirkus

Tag(s) : #Black Cherry Cirkus, #Bat For Lashes, #The XX, #Radiohead, #rock, #électro, #Bus Palladium, #musique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :