Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

victoire-de-la-musique-2014.jpgWhat the fuck ? Telle est la question qui se pose dès que la liste des sélectionnés aux Victoires de la musique tombe entre les (mauvaises) mains des (pas très gentils) journalistes. Pourquoi est-elle si méchante ? Parce que bien que mon cher et tendre Benjamin rafle la mise à tout les niveaux, je me lasse de cette mascarade tant aimée par le passé qui comme la mode recycle ces basics par flemmardise quand tant de nouveaux-nés enchantent nos oreilles et nos bacs à disques toute l'année. Les petits nouveaux passent à la trappe donc, on leur préfère les non moins talentueux petits vieux qui ont bien roulé leur bosse mais dont on aimerait bien qu'ils prennent de temps en temps des vacances. Les M, Raphaël, Camille, Grande Sophie and co - dont j'adore bien souvent les chansons – finissent par me faire regretter la fraîcheur de ma jeunesse. À en croire que l' académie des 600 électeurs représentatifs de la filière musicale ont égaré le principe même de cette chanson française : éclectique, surprenante et entêtante. Alors on s'entête à garder les mêmes à recommencer et on laisse les petits nouveaux au bord du chemin car le grand public il ne faudrait pas trop l'égarer avec des noms nouveaux dans la richissime chanson française qui va du rock à l'électro en passant par le rap et la chanson. En attendant mademoiselle morale à deux balles retourne écouter son BB lui murmurer que toute façon « les gens c'est tous des cons ».

 

On trouve quoi dans la liste des sélectionnés ?

 

Artiste interprète masculin:

Benjamin Biolay (évidemment)

Dominique A (naturellement)

M (pour un album sorti en décembre c'est logique)

Orelsan (l'alibi rap)

 

Artiste interprète féminine:

Céline Dion (celle dont on se serait bien passée)

Lou Doillon (le diamant brut)

Françoise Hardy (Françoise, icône des sixties indémodable?)

La Grande Sophie (où sont les traditionnelles Camille et Olivia Ruiz tant qu'à faire?)

 

Groupe ou artiste révélation du public: 

C2C (inévitable)

Barbara Carlotti (choc des culture)

Rover (la révélation d'il y a bientôt deux ans)

Tal (l'arnaque de plus)

 

Albums de chansons:

Vengeance de Benjamin Biolay (venge-toi et rafle la mise!)

L’amour fou de Françoise Hardy (je croyais qu'il était lassant?)

La place du fantôme de La Grande Sophie (belle personne de la chanson)

Ilde M (on M sans plus)

 

Album rock:

Long courrier de BB Brunes (la blague ? Les BB ne sont plus ceux du rock)

Places de Lou Doillon (album mélancolique de l'année sans hésiter)

Super welter de Raphaël (super Rapha)

Can be late de Skip the use (labellisé enfants du rock)

 

Album de musiques urbaines:

Extra-lucide de Diziz (la lucidité)

Roi sans carrosse d'Oxmo Puccino (le padre)

L’apogée de Sexion d’assaut (on aurait préférer 1995)

Le droit de rêver de Tal (rêve toujours)


Chanson originale:

Allez allez allez de Camille (elle a fait mille fois plus originale)

Avant qu’elle parte de Sexion d’assaut (encore eux ?)

Je descends du singe de Marc Lavoine (l'artiste que j'aime honteusement comme une midinette)

La forêt de Lescop (l'originalité à l'état brut et instinctif)

 

Spectacle musical/tournée/concert:

Ilo veyou de Camille (carrément)

Silence on tourne, on tourne en rond de Thomas Dutronc (pour faire plaisir à papa & maman)

La place du fantôme de La Grande Sophie (tant qu'à la nominer un peu partout)

The geeks tour de Shaka Ponk (détestable mais scéniquement acceptable)

 

Mais je dis quand M la chanson française !

Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0