Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lou_Doillon-copie-1.jpgQuatre titres pour patienter. Il va falloir faire avec. Lou Doillon sort ce 11 juin son premier EP. Joli avant-goût d'un premier album qui devrait débarquer dans les bacs français à la rentrée. Il y a quelques semaines, l'actrice avait surpris son monde en faisant ses premiers pas dans la chanson. Pas très surprenant quand on connaît sur le bout des doigts l'histoire de la famille Gainsbourg-Birkin. Si Lou est la fille du réalisateur Jacques Doillon, elle a fait ses premiers pas aussi au 5, rue de Verneuil chez Serge Gainsbourg accompagnée de sa grande et demi sœur Charlotte. Si l’aînée a réussi avec brio son passage du cinéma au monde exigeant de la chanson c'est parce qu'elle a su s'entourer des meilleurs, Beck notamment, tout en restant fidèle à son univers. Lou a semble t-il une méthode similaire. Bien que toujours entourée de musiciens et écrivant en cachette des textes, elle a longtemps refusé de céder aux charmes dangereux du microcosme musical. Préférant de loin ces disques fétiches sur la platine plutôt que de s'entendre chanter comme maman Jane et Charlotte. Mais c'était sans compter sur la persévérance et l'ouïe fine du compositeur Étienne Daho et Philippe Zdar (producteur entre autres de Phoenix et Cat Power).Une collaboration plus tard : un album est né...



Si ce dernier ne se dévoilera que dans trois (maudits) mois, l'EP sorti aujourd'hui laisse envisager un disque dans l'air du temps, à l'image de cette « fille de », à la fois connue et insaisissable. Qui est cette Lou Doillon finalement ? Jeune fille un brin allumée et libérée qui dans Embrassez qui vous voulez embrassait et plus si affinités plusieurs garçons. Jeune fille élégante dont le bas de visage ne peut que rappeler les figures attendrissantes de Jane et Charlotte. Jeune fille égérie qui quand elle pose a parfois des airs d'ex fan des sixties. Pas née à la bonne époque la demoiselle ? Peut-être pour une fan de musique seventies comme elle mais ce qui est sûr c'est que sa musique est dans l'air ouaté du temps. Son credo ? La folk et sa qualité première : vaciller de la mélancolie à la lumière. Lou chancelle d'un état à un autre. Dans le sublime I.C.U, piano lancinant, elle déambule, le voit partout. Sur un son nettement plus pop elle hésite entre Devil or Angel. Puis viennent les fatales et plus jazzy Questions & Answers. Si les émotions et les mots hésitent , la voix de Lou elle ne tergiverse pas : timbre grave et profond telle sera l'identité vocale. Troublante, cette Lou entonne (écrit & compose) des complaintes où doutes et ecchymoses attisent la curiosité. Une artiste à suivre, naturellement.



ICU premier EP de Lou Doillon (disponible chez Barclay)

Écouter l'album sur Deezer 

Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0