Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En 2010, Michel Leclerc redonnait à la comédie française ses lettres de noblesse avec le superbe Nom des gens. Cette petite merveille cinématographique mettait en scène une pasionnaria gauchiste des temps modernes (Sara Forestier) à l'époque où la politique de ce pays basculait clairement à droite toute. À la clé de cette comédie politiquement joyeuse, il y eu un succès public et critique, sans compter deux César amplement mérités.

tele-gaucho.jpg


© Michaël Crotto

 

Deux ans plus tard, Michel Leclerc récidive, et ce toujours sur le mode qui lui va si bien, sur ce créneau de gauchiste assumé et fatalement épris de liberté. En décembre prochain sortira sur grand écran, son très attendu Télé Gaucho. Un film au casting, avouons-le, plus qu'alléchant. Dans les rangs de cette nouvelle comédie, on dénombre plusieurs « césarisés » de très haute qualité : Éric Elmosnino, Maïwenn, Sara Forestier et Emmanuelle Béart.

 

Le Nom des Gens évoquait les tumultes amoureux entre une gauchiste acharnée et volage et un « jospiniste » convaincu et fidèle, le tout sur le fond d'un mai 2002 tristement mythique, Télé Gaucho s'inspire également d'une histoire vraie... et encore plus personnelle. Michel Leclerc y raconte sa propre expérience aux côtés d'autres jeunes gauchistes qui se battaient contre la télé commerciale des années 90.

 

Le pitch ?« Tout a commencé lorsque les caméscopes ont remplacé les caméras. Faire de la télé devenait alors à la portée de tous. Jean-Lou, Yasmina, Victor, Clara, Adonis et les autres ne voulaient pas seulement créer leur propre chaîne de télé, ils voulaient surtout faire la révolution. Ainsi naquit Télé Gaucho, aussi anarchiste et provocatrice que les grandes chaînes étaient jugées conformistes et réactionnaires. Cinq années de grands foutoirs, de manifs musclées en émetteur pirate, de soirées de beuveries en amours contrariées... et ce fut ma parenthèse enchantée. »

 

Les premiers extraits de cette « parenthèse enchantée » dans une époque guettée par le désenchantement ont été publié sur la Toile. C'est l'occasion d'y retrouver encore une fois des personnages aux caractères bien trempés et au gauchisme bien développé. Un nouveau film qui mettra du baume aux cœurs aux gauchistes et continuera de nourrir ceux qui ont soif d'idéal.

 

Extraits :

 


 

Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost 0