Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pas de mensonge entre nous. Sur la plage ou dans la rue, dans un bar ou dans un lit, nous nous sommes tous attardés, au moins une fois dans nos modestes vies, sur une jolie paire de fesses. Charmantes formes jugées obscènes, les fesses dissimulées, sous les jupes des filles ou sous les pantalons cintrés des mâles, renferment à elle seule, les contradictions les plus dérangeantes. Source de désir, de refus mais aussi d'admiration ou rejet, sa forme rebondie ne laisse aucunement indifférent. Même un philosophe, hautement respecté, du nom de Jean-Paul Sartre a admis, il y a déjà bien longtemps, que « la patrie, l'honneur, la liberté, il n'y a rien : l'univers tourne autour d'une paire de fesses, c'est tout... ». Il faut croire que Sébastien Tellier aurait pu faire de cette remarque sartrienne sa devise. Celui qui déclarait en 2008 avec fierté : « Seul le cul m'intéresse » revient sur le devant de la scène avec un clip, aussi hypnotique que les fesses d'un(e) inconnu(e) se dandinant dans une rue.

 

Fesse

Sébastien Tellier, symbole même des milieux électro branchés avec ses comparses mystérieux d'Air et de Daft Punk, revient nous jouer sa petite musique lancinante aux accents charnels. Devenu en l'espace de quelques années, un artiste incontournable de la scène électro française, qui fait un carton à l'étranger (il a participé à la BO de Lost In Translation de Sofia Coppola), Sébastien Tellier a signé en 2008 un brillant troisième album baptisé Sexuality et produit par les Daft Punk. Petite merveille dont les titres lubriques forment une odyssée sexuelle inégalée dans la chanson française, Sexuality enivre quiconque l'écoute. Avec (dés)amour et violence, la ritournelle de Sébastien Tellier fonctionne avec brio et file cette envie irrépressible de « tomber amoureuse de Sébastien ».


Et comment résister au charme fou des mélodies de l'homme à la longue barbe noire, dont la passion pour les fesses vient d'être habilement captée dans un clip de 4 minutes d'une élégance folle. Alors que des paires de fesses obscènes envahissent petit et grands écrans, publicités et magazines en tous genres, les deux dessinateurs Mrzyk et Moriceau ont dessiné avec grâce les lignes que Sébastien Tellier chérit tant dans ses textes. Sur l'air suave de Look, on s'égare à écouter autant qu'à regarder les formes parfaitement dessinées et épurées du postérieur d'une jolie demoiselle aux cheveux longs, qui balaient l'image de gauche à droite. La gracieuse inconnue gambade d'un endroit à un autre, dans l'herbe ou dans les eaux, accompagnée d'une démarche lascive, caressant des formes étrangères au passage. Un simple et beau clip qui hypnotise autant par le son que par l'image.

Les notes enivrantes de Look mis en images ont été réalisé à l'occasion des 10 ans d'existence du label, Record Makers, fondé en 2000 par Air et quelques uns de leurs copains de la scène électro. Une décennie d'existence que les musiciens ont souhaité fêter d'une jolie et provocante manière avec ce clip où une jolie paire de fesse oscille sensuellement sur la voix érotique de Sébastien Tellier. À voir et à s'enivrer :

 


Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :