Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour moi, inculte qui ère sur le web bien trop tardivement la nuit tombée, ce n'était pas Jason Molina mais Songs : Ohia. Des chansons venues du fin fond des grandes plaines d'Amérique. Suffisamment teintées de spleen et de guitares douces pour me bercer de mélancolie. Le type de folk song qui ne te torture pas mais qui t'anesthésie juste ce qu'il faut. Une musique qui te mettait « dans un État proche de l'Ohio » comme le chantait la belle aux yeux bleus. Une musique à écouter quand le moral est branché sur zéro. Une musique dont le curseur se placera exactement sur ce chef-d’œuvre qu'est On the beach de ce cher Neil. Une musique pour s'extrader de la vie de façon raisonnable et lumineuse. Jason Molina, à l'origine de ce beau projet musical, s'est extradé définitivement de la vie. Et ce soir le blues de Blue Factory Flame est de rigueur dans les oreilles.

 

 Blue Factory Flame de Songs : Ohia

On the beach de Neil Young
Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0