Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"La vitesse aplatit les platanes le long des routes, elle allonge et distord les lettres lumineuses des postes à essence, elle bâillonne les cris des pneus devenus muets d'attention tout à coup, elle décoiffe tous les chagrins: on a beau être fou amoureux, en vain, on l'est moins à deux cent kilomètres à l'heure... Qui n'a pas ressenti le silence fascinant d'une mort prochaine, ce mélange de refus et de provocation, n'a jamais aimé la vitesse, n'a jamais aimé la vie ou alors n'a jamais aimé personne".


Avec mon meilleur souvenir de Françoise Sagan.

Tag(s) : #Littérature

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :