Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour ceux qui pensent que le féminisme est mort, où pire qu'il est inutile au bon fonctionnement de nos formidables, que dis-je, génialissimes sociétés modernes, je conseille vivement l'achat d'un ouvrage d'utilité publique : Vie de Meuf, le sexisme ordinaire illustré publié aux éditions JBZ et Cie. À la question « C'est quoi une vie de femme aujourd'hui, au majestueux temps de l'égalité? », l'association Osez le Féminisme pourrait répondre : « Une vie de femme du XXI ème siècle c'est ce livre ». Livre qui, rappelons-le, se veut initialement être un blog, ouvert depuis juillet 2010 par l'association Osez le Féminisme.

 

Vie-de-meufCe blog, devenu par la magie du succès un livre, c'est la vie m'sieurs, dames ! Votre vie. La vie de vos doux chérubins. La vie dont on aime répéter les erreurs, les injustices, l'intolérable. Or justement ici l'intolérable c'est la vie de « la meuf », comme disent les jeunes. Vie de Meuf, crée sous le même principe que l'excellent VDM (comprenez :Vie de Merde), c'est la vie vue par le prisme pertinent de l'œil féminin. La vie de merde justement de « la meuf » est toujours soumise à l'inacceptable : le sexisme ordinaire. Alors pour la lecture de cet ouvrage, comme pour la lecture du blog, abandonnez donc tout ce que vous savez, pensez, chérissez sur l'égalité homme-femme. Parce que dans les faits, dans les bouches de chaque protagoniste de l'histoire actuelle et future, cette égalité est un fantasme.

 

Vous êtes une meuf ? Petite veinarde ! Vous êtes française ? Quelle joie ! Vous pensez vivre au pays des trois T (Liberté,Égalité, Fraternité) ? Quelle chance ! Vous avez eu plus de droits, de diplômes et de liberté que votre mamie et votre mère réunies ? Quel bonheur ! Vous ne croyez plus en la cause féministe puisqu'on vit sur une terre moderne et ouverte ? Pas de panique, Osez le Féminisme va remédier à cette tragique erreur. Il est grand temps pour vous d'ouvrir les yeux sur une réalité plutôt contrariante. Une réalité malsaine dissimulée dans des paroles anodines, quotidiennes, imperceptibles souvent, sexistes et inadmissibles toujours.

 

Vie de Meuf représente ce quotidien. Ce flot de paroles quotidiennes et déplacées. Ces mots synonymes des maux rongeant l'image de l'éternelle deuxième sexe. Ces mots sont ceux d'une mère, un mari, un enfant, un ami, une inconnue. Une pub vue ici, une phrase entendue là-bas. La société moderne prisonnière d'une vision passéiste de la femme incrustée de façon aveugle en chacun de nous. Alors on fait comment pour se réveiller de ce long sommeil ? Cette pénible torpeur où la vie de meuf est une vie de merde, où la principale victime est une femme, victime des réflexions sexistes d'hommes et de femmes confondus, victime à jamais d'une Eve fauteuse éternelle, poison à vie. Pour échapper à un système accablant, on ouvre Vie de Meuf, le sexisme illustré, et on dévore les témoignages du blog à retenir, des rappels historiques sur l'histoire de la lutte des femmes à savoir, des conseils juridiques à connaître par cœur. On s'enrichit de cette Vie de Meuf, qui est la notre, celle de notre mère ou d'une meilleure amie. Qu'on soit homme ou femme, cette vie, cette lecture, nous parle parce qu'elle touche la vie d'une personne qui nous est proche. La vie d'un deuxième sexe éternelle.

 

Mais l'éternel n'est pas irrémédiable. Il se répare avec attention et précaution. Le machisme ambiant dépeint par ces milliers de posts, de répliques que l'on a, un jour ou l'autre, surpris au détour d'une conversation, est inconcevable dans une société soi-disant « évoluée ». Préjugés à la pelle sur les tâches ménagères, insultes gratuites et dégradantes, distinctions nauséeuses entre les petits durs de petits garçons et les petites douces de petites filles, un monde bâti sur l'inégalité homme-femme se construit sous nos yeux désireux parfois de se fermer à jamais sur ces mentalités-là à refaire de A à Z. En flânant sur les pages Web ou papier de Vie de Meuf, mille et une émotion s'échappent. Ces émotions amènent à une seule conclusion : « Ça va changer ! ». Ça peut et ça doit changer. Les pages pertinentes du phénomène Vie de Meuf laissent supposer que le sexisme ordinaire est pratiqué par une foule de citoyens. Or une foule de citoyennes participe à sa dénonciation, et ces citoyennes unies sur le Web peuvent et doivent s'unir dans leur « vie de meuf » pour faire disparaître ce sexisme des bouches et esprits des leur. Alors certes, un boulot monstre attend ces meufs-là, courageuses et lucides qu'elles sont, elles prouvent chaque jour par leurs témoignages, qu'on ne naît pas féministe, on le devient.

 

Le Blog : Vie de Meuf http://www.viedemeuf.blogspot.com/

Le Livre : Vie de Meuf : le sexisme ordinaire illustré (chez JBZ et Cie)

 

[Petit rappel chiffré : « En 2011, en France, les femmes gagnent en moyenne 27% de salaire en moins, assument 80% des tâches ménagères, représentent 18,5% des députés, constituent 85% des travailleurs précaires, sont victimes de violences au quotidien (chaque année, 75 000 femmes sont violées en France) et sont obligées de se coltiner régulièrement les blagues machistes encore fortement en vogue »]

Tag(s) : #Actualités

Partager cet article

Repost 0