Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Action! Ça tourne! Le Festival de Cannes démarre aujourd'hui sur votre petit écran ou sur La Croisette pour les plus chanceux. Certains ont déjà installé leur escabeau pour apercevoir Brad Pitt et Angelina Jolie, d'autres sont déjà fous de joie à l'idée d'assister en direct au Grand Journal. La plage n'est plus abandonnée, elle est prise en otage, dès fois que l'on réussirait à croiser une star, qui sait avec un peu de chance. Le tapis rouge est parfaitement installé et aspiré, les robes de soirée sont taillées sur mesure, les stars sont parfaitement logés dans leurs suites du Carlton. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. Car Cannes n'est-il pas à cette heure précise le meilleur monde qui puisse exister? Monde de l'apparence et de l'excès où l'argent coule à flot mélangé à un champagne hors de prix.  Cannes se dresse en majesté face au monde durant près d'une semaine en exposant les plus belles femmes, les plus belles voitures, les plus belles robes, les plus belles suites aussi. Une compétition qui va au-delà de la Palme d'Or, une compétition de la frime et de la surenchère, parfaitement à sa place sur la Côte d'Azur. Cannes oublie que ce n'est pas elle qui doit faire rêver les gens, mais la pellicule... Silence, on tourne.

Monica Vitti, de dos face à la mer, laisse deviner le charme du cinéma d'antan, jamais inégalé... La nudité de son dos et ses cheveux blond platine relevés ne sont pas sans rappeler la touche glamour d'un Festival de cinéma unique et mondiale. Nous sommes en 1960, Michelangelo Antiononi provoque le trouble dans une salle de projection du Festival. L'aventura entre dans le temple mythique des classiques du cinéma moderne. Après s'être fait huer par les spectateurs, il remportera le prix du jury. Car au delà des paillettes et des pin-ups en maillot de bain, Cannes est avant tout une fête de cinéma, un spectacle permanent, un endroit de scandales et de polémiques. Haut lieu du Septième Art, Cannes a vu disparaître peu à peu sa mythologie des années 50. BB ne pose pu à demi-nu sur le sable cannois, la silhouette d'Orson Welles s'en est allé, le charme de Jeanne Moreau  et celui de Catherine Deneuve ont pris de l'âge, Alain Delon et Romy Schneider ne se promènent plus main dans la main dans les couloirs du Carlton, Truffaut et Jean-Pierre Léaud ne feront plus les 400 Coups et les trublions de la Nouvelle Vague ont décampé. Cannes peut sembler bien triste et désuet quand on a gardé en tête les plus belles images en noir et blanc d'une époque où il faisait bon vivre dans un tourbillon de chefs-d'œuvres exquis de révolte et de glamour.



62 ans après sa grande première, Cannes recèle encore d'artistes mémorables qui marqueront à leur tour les esprits de leurs contemporains. En dépoussiérant bien le Festival de ses paillettes et de ses imposteurs de people, on dénichera quelques grands artistes qui jouent devant et derrière la caméra. Vingt cinéastes vont se disputer la célèbre Palme d'Or, si convoitée depuis tant d'années. Il y aura "les vieux de la vieille", les incontournables et classiques Ken Loach, Lars Von Trier, Quentin Tarantino, Pedro Almodovar et Alain Resnais. Certains seront accompagnées de leurs muses, leurs égéries, femmes intemporelles que les photographes s'arracheront pour un sourire made in Cannes. Dans le tourbillon cannois, quelques chefs-d'œuvres cinématographiques connaîtront les joies de la consécration, d'autres auront la douloureuse tâches de prendre les coups des critiques et des spectateurs. Puis après quelques jours à avoir observé ce que le cinéma mondial est capable de produire sur la triste réalité de notre monde, la mascarade prendra fin sur scène où la Présidente de ce 62 ème Festival de Cannes, l'égérie chabrolienne Isabelle Huppert , décernera la Palme d'Or tant attendu à un cinéaste confirmé ou à confirmer. Une fois la Palme envolée, le tapis rouge quittera les marches, les vedettes plieront bagages pour retrouver leur lieu de tournage, et Cannes ne brillera plus de la lumière de son cinéma. Le Septième Art retournera là, où il a vraiment sa place. Dans les salles obscures...

Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost 0