Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beauvoir-copie-1« On peut garder des sentiments à quelqu'un, m'écrivit Algren, mais ne plus accepter qu'ils commandent et dérangent toute votre vie. Aimer une femme qui ne vous appartient pas, qui fait passer d'autres choses et d'autres gens avant vous, sans qu'il soit question de jamais passer le premier, ce n'est pas acceptable. Je ne regrette aucun des moments que nous avons eus ensemble. Mais je souhaite maintenant un autre genre de vie, avec une femme et une maison à moi... La déception que j'ai éprouvée il y a trois ans, quand j'ai commencé à réaliser que votre vie appartenait à Paris et à Sartre, est vieille maintenant, et s'est émoussée. Ce que j'ai essayé de faire depuis, ç'a été de reprendre ma vie. Je tiens beaucoup à ma vie, ça ne me plaît pas qu'elle appartienne à quelqu'un de si lointain, quelqu'un que je vois seulement quelques semaines par an... »
Il n'y avait qu'à tirer un trait. Je le tirai.
La Force des choses I de Simone de Beauvoir

(Photo : Simone de Beauvoir, Café de Flore, Paris, 1945. Photo par Denise Bellon.)

Tag(s) : #Littérature

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :