Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

«Suite à des problèmes de type grec, je ne pourrai être votre obligé à Cannes. Avec le festival, j’irai jusqu’à la mort, mais je ne ferai pas un pas de plus. Amicalement. Jean-Luc Godard». Il n’est pas venu. Il a préféré ce modeste mot, cette tournure interrogatrice pour répondre de ses actes. Non, Jean-Luc Godard n’est pas venu à Cannes présenter son nouvel opus Film Socialisme, sélectionné dans la catégorie Un Certain Regard. Pour s’excuser de son absence, il a fait parvenir ces quelques mots profondément godariens auprès de Thierry Frémaux, Délégué Général du Festival de Cannes. Des mots que l’on s’empresse de relayer dans toutes les grandes rédactions. Des mots que l’on interroge, que certains ironisent et que d’autres comprennent. Les festivaliers sont déçus et les journalistes le sont plus encore. Car JLG est le meilleur prometteur de son œuvre. ( Lire la suite de mon article sur l'absence de Jean-Luc Godard au Festival de Cannes sur le site Médiacult : http://www.mediacult.fr/2010/05/18/histoires-du-cinema-godard-et-cannes/ )

 

Socialisme2

Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost 0