Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a des nuits comme ça, où l'on flâne et où l'on trouve la perle rare par hasard.
Petite, mon Hitchcock préféré était L'Homme qui en savait trop. J'en connaissais les répliques par cœur, j'attendais impatiemment l'instant où les cymbales allaient s'entrechoquer pour couvrir le coup de feu, la scène où James Stewart découvrait avec effroi ses mains couvertes de peinture, et puis j'adorais cette scène où Doris Day chantait à son petit Alain "Que sera"...

Grande, j'étais tombée sous le charme de Paris de Klapish. Paris, Duris, Klapish, Luchini,  la bande originale (...) le coup de foudre était, en quelque sorte, inévitable. Et il y avait ce titre en boucle dans la voiture, dans la chambre, partout... "Seize the day". Mon anglais n'était pas grandiose mais j'avais tout de même réussi à traduire le titre: "Saisis le jour". Oui, généralement, ça sonne beaucoup moins bien dans la langue de Molière. Celle de Shakespeare claque, elle dégage un truc indéfinissable. Le refrain apparaissait beaucoup plus complexe à traduire. Il disait un truc idiot du style: "Saisis le jour/ Peu m'importe ce qu'il peut arriver/ Peu m'importe ce qu'il peut arriver".

A moitié grande,à moitié petite, voici que je découvre le mix de deux choses que j'ai tant aimé. Terriblement séduisant, "Que Sera" de Wax Taylor extrait de l'album Tales of the Forgotten Melodies est un morceau envoûtant. L'atmosphère de ce titre ne peut que plaire aux amoureux du grand écran: dialogue à l'américaine, Doris Day s'appropriant le refrain, une musique flirtant avec la mélancolie et la nostalgie "des mélodies" qui ne s'oublient pas.  Outre la musique, il y a les paroles qui collent parfaitement au clip. Un clip sublime confrontant atmosphère kafkaïenne et cinéma muet américain. Doris Day a beau répéter  que "Ce qui viendra, viendra", il est impossible de ne pas entendre cette voix en arrière plan qui murmure: " Comment sera notre avenir?"...

 



Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :