Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je me lève comme d'habitude. Mais contrairement à d'habitude, je regarde « Politique Matin » sur un nouvel écran qui aura coûté une petite fortune pour nos maigres salaires. Pierre Sled sur un 81 cm est plutôt agréable à regarder. L'investissement valait donc sacrément le coup. Les chroniqueurs parlent à tout va de la crise, pour changer. Le regard lasse, j'avale mon café, et je me dis que regarder de telles émissions au petit matin c'est risquer de plomber sa journée. Je remarque qu'un nouveau mot fait son entrée dans le top 5 des termes tendances de cette bien laide période. La rigueur est instaurée, les amis. D'accord ou pas d'accord, il faudra faire avec elle maintenant. Elle deviendra notre nouvelle compagne de route. Efforts et sacrifices seront dorénavant les maîtres mots de nos quotidiens. Mais ne l'étaient-ils pas déjà depuis fort longtemps?


Rigueur pour tout le monde donc. La rigueur d'un monde qui s'écroule aux quatre coins de la planète. Une faune et une flore à la merci d'un océan de pétrole en Louisiane et d'une fumée islandaise intermittente dans le ciel européen. Sur le sol européen, une débâcle annoncé, repoussé et redouté. Un euro qui lâche prise. Des dirigeants en chute libre dans les élections et les sondages. Des dieux grecs impuissants face à la toute puissance des hommes sans vertu, ceux de la bourse et de ses courbes avantageuses. Rien ne va pour changer mais notre regard s'y habitue tristement comme mon regard s'habitue à la qualité de mon nouvel écran. Grâce à lui, l'actualité affreuse est soudainement belle. J'ai donc bien fait d'investir.


L'émission touche à sa fin tandis que mon pessimisme débute pour la journée. Pierre Sled fait un tour de table pour connaître les hommes ou femmes de la journée de ses chroniqueurs. L'un d'eux choisit François Mitterand. Qu'est ce que vient faire Tonton dans la catégorie homme du jour? Et bien Tonton est là, pauvre vieux, parce qu'aujourd'hui on est le 10 mai 1981. Honte à moi de ne pas l'avoir compris plus tôt. Je vous parle ici d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent malheureusement pas connaître. Il y a 29 ans, jour pour jour, le visage de François Mitterand apparaissait sur le petit écran sous les couleurs patriotiques de la République. En bleu, blanc, rouge, le visage de Mimi affolait les uns autant qu'il faisait naître la joie et l'espoir d'une France meilleure et surtout plus juste pour les autres. Ce visage aux traits majestueux n'a droit à aucune ligne dans la presse d'aujourd'hui. À croire que tout le monde a oublié, le visage de Tonton, le visage du premier président de gauche sous la Ve République. Le visage du seul homme de gauche a être parvenu au pouvoir. À croire que tout le monde pense qu'un tel visage ne peut plus exister de nos jours. Moi, je me demande juste ce que donnerait le visage d'un type comme Tonton sur mon nouvel écran dernier cri. Ouais, j'aimerais bien assister à un 10 mai 1981 sur mon 81 cm. Parce que moi, du haut de mes 23 ans, j'ai juste eu le droit d'assister à un traumatisant 21 avril 2002 et un déçevant 6 mai 2007. Pauvre de moi. Pauvre de nous. Hélas, il faut croire que l'on a les dirigeants que l'on mérite...

 

10MAI1981

Tag(s) : #Actualités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :