Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la famille "Je suis un bon français", je demande le cousin éloigné, Frédéric Lefèbre, porte-parole de l'UMP, qui déclare haut et fort son opinion: "La dénonciation est un devoir républicain".

Replaçons la phrase dans son contexte. Par cette petite boutade, qui finalement ne nous renvoie qu'aux heures les plus sombres de notre histoire, Frédéric Lefèbre apportait son soutien à Eric Besson. Oui, oui Eric Besson, l'homme de gauche, l'auteur du très violent L'inquiétude "rupture tranquille" de Monsieur Sarkozy où il taxait notre cher président de "néo-conservateur américain à passeport américain". Oui, oui le même Eric Besson qui deux ans plus tard devenait Ministre de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire. Ouah, un titre à rallonge, un titre presque bling bling, le genre de titre qui claque et dont la mission n'est pas très claire. Pour faire bref, il s'agit du Ministère de la honte, un ministère qui signifie tout simplement qu'en France un étranger ne s'intègre pas, à moins qu'il marque deux but en finale de la Coupe du Monde de Football, bien évidemment ce n'est pas négligeable un tel acte. Un ministère qui prône donc, en quelque sorte, une bonne dose de discriminations, ainsi qu'une identité nationale foudroyante qui se réunirait sur une devise bien fondée "Liberté, Égalité, Fraternité, Dénonciation".

 



Dénonciation. Oui, oui, c'est pas nouveau: il faut dénoncer pour faire avancer ce bon vieil État français. Le slogan "Cours,cours camarade, le vieux monde est derrière toi" n'est plus d'actualité, on peut toujours courir, le vieux monde est face à nous et revient nous hanter chaque nuit. Comme si tous les chemins menaient à Vichy. Frédéric Lefèbre estime qu'il s'agit d'un faux-procès fait à Eric Besson et à lui-même dorénavant. C'est vrai; saluons l'humanisme et la bonté de notre Ministre de l'Intégration qui propose de donner un titre de séjour aux sans-papiers coopérant avec la police contre les filières clandestines, ces filières qui exploitent la misère humaine. Un acte d'un noblesse démesuré. La logique se veut celle du "donnant-donnant" et en cela il n'a rien de honteux.

Le porte-parole de l'UMP, qui apporte à merveille les paroles et manifestement les idées d'un parti à la limite bien souvent du politiquement correct, nous renvoie à notre bon vieux dictionnaire. Il est vrai qu'il y a une différence  très marquée entre la signification du mot "dénonciation" et  celle de"délation". Larousse ouvre-toi et dis-moi. Le Larousse m'a dit que délation signifiait "dénonciation effectuée afin d'obtenir un avantage personnel" tandis que dénonciation n'est que "l'acte de signaler l'auteur d'une infraction". L'infraction commise ici est celle du sens, il y a eu infraction au niveau du sens, mais attention l'auteur de cet abus n'est ni la presse, ni l'opposition, ni l'association SOS Racisme. Ces chers messieurs, aux fonctions distinguées, feraient bien d'entrouvrir leur dictionnaire et constater leur faute de vocabulaire. Monsieur Besson donne uniquement que si on lui a donné, autrement dit demande "une dénonciation" effectuée par des sans-papiers afin d'obtenir un avantage personnel. Cela transforme donc, comme par magie, la phrase de Monsieur Lefèbre en "La délation est un devoir républicain". Tout est parfaitement clair, maintenant. Collaborez camarades et vous accéderez au beau pays des Droits de l'Homme...



Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :