Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TheDo-Pigalle-sleeveL'hiver dernier The Dø envahissait les bacs avec un excellent second album Both Ways Open Jaws. Des compositions toujours aussi inattendues, au style infiniment riche et compulsif, venaient ponctuer la seconde collaboration de Dan et Olivia. Une collaboration qui, au cours des derniers mois, impressionna sur scène aussi bien les fans avertis que les néophytes curieux.  À chaque fin de concert, la formation devait faire face à la même rengaine d'un public admiratif : « Où peut on trouver ces versions que vous jouez sur scène ? » Alors qu'ils continuaient à écumer les festivals et les salles de l'hexagone pour revisiter Both Ways Open Jaws avec cette musicalité fantasque et radicale qui est la leur, The Dø eut l'idée d'enregistrer au studio Pigalle de Paris ces versions réarrangées qui envoûtaient tant le public. Et voilà comment est né ce fabuleux cadeau de Noël avant l'heure Both Ways Open Extended. Dix titres sidérants, souvenirs de lives exceptionnels – donc inoubliables - au quatre coin du pays.

 

En juin dernier, The Dø a rappelé les siens (les musiciens de la tournée) pour une semaine de travail intense. Isolée dans le studio Pigalle, la troupe s'est appliquée à attraper cette ambiance si particulière qui est la sienne en live pour la mettre en boîte. Pour ceux qui n'ont jamais eu la chance de voir le groupe en concert, il vous suffit juste d'imaginer un vaste labo d'expérimentation musicale ambulant, un endroit précieux pour son caractère éphémère où une voix flexible à l'infini entre en contact avec une ethnomusicologie ahurissante. Comme sur scène, ce Both Ways Open Extended fait exploser l'alliance fantaisiste de Dan et Olivia, duo atypique et agité, bien décidé à brouiller les pistes de leurs origines musicales et à en inventer des nouvelles. Leur bricolage sonore éclate dès un « Slippery Slope » magique, où le saxo de Dan ensorcelle les âmes, soutenus par des rythmes primitifs fascinants qui entraînent fatalement vers une danse transcendante. Un peu plus loin c'est le magistral « Gonna Be Sick » d'Olivia qui se métamorphose en une sublime prière désespérée, saturée de guitares défaillantes. Le disque vogue  sur un fil, sans jamais craindre le précipice. Entre paradis et enfer, apesanteur et violence, sans cesse  The Dø travaille son égarement, son refus d'un conformisme musical cher à nos oreilles.

 

 Encore une fois, le duo déploie un chant exceptionnel où une force érudite et chamanique, enveloppée par des trouvailles sonores et judicieuses de l'homme-orchestre Dan, surprend à chaque tour de piste. Disque précis et précieux, ce Both Ways Open Extended prouve toute la qualité de cette collaboration sophistiquée, dotée d'un sens exquis du détail et de la sensation. Comme sur scène, la performance de The Dø cloue l'auditeur sur place, tout en l'envoyant à mille lieux de là, dans une étrange perte de contrôle de lui-même... une sensation extrêmement plaisante. A se procurer de toute urgence et encore mieux à voir en vrai de vrai !

 

Both Ways Open Extended de The Dø (Label Cinq7)

 

« Slippery Slope » de The Dø


Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0