Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Romain est jeune, vous savez, ce "trop jeune pour mourir". Romain est photographe de mode, vous savez, photographe de ce monde qui se scrute sans cesse au point de s'idolâtrer un peu trop. Romain apprend qu'il est atteint d'un cancer, ce genre de cancer qui vous condamne en trois mois.


Alors François Ozon filme le temps qui reste. Romain (Melvil Poupaud) photographie, quant à lui, le temps qui lui reste. Photographies éphémères d'instants de vie que l'on souhaiterait ne jamais quitter. La mort rode, mais elle demeure pudique et douce. Ozon ne côtoie jamais la noirceur et les larmes. Préférant la sobriété bouleversante de la crainte de la mort, il se pose avec délicatesse sur le regard apeuré de Romain.

 


Romain, un monstre d'égoïsme et d'infantilité, selon les mots de sa propre grand mère (Jeanne Moreau). Romain sniffe une ligne de coke pour le courage d'affronter celle qu'il attend. Romain se sépare de son petit ami. Romain s'engueule sévèrement avec sa sœur. Romain si froid et silencieux avec ses proches. Romain, l'égoïste par excellence, qui au final ne veut qu'apaiser la douleur des êtres qu'il aime, des proches ignorant le secret, celui d'une mort prochaine. Conscient des remords et de la culpabilité qu'il va provoqué, Romain continuera son chemin, conscient que cette égoïsme là n'est qu'un pur instinct de survie.

Héros moderne par sa complexité, Romain est un personnage attachant parce qu'il nous met nous, spectateurs, dans la confidence. Un secret partagé avec sa grand mère, et quelle grand mère puisqu'elle est incarnée par Jeanne Moreau, la seule a qui il se confie, la seule qui voit ses larmes. Quand celle-ci lui demande pourquoi elle et pas un autre membre de sa famille, il lui rétorque du tac au tac: "Parce que toi tu es comme moi, tu vas bientôt mourir".


Film pudique d'une beauté poignante, Le Temps qui reste, agit comme un étranger dans la filmographie de François Ozon. D'une beauté similaire aux autres films de Ozon (8 Femmes, Swimming Pool) mais une de ces beauté rare et unique, Le Temps qui reste est un film sur la mort, sur la vie, sur notre désir égoïste de laisser une trace de notre existence sur terre. Romain, l'homme qui déteste les enfants, l'homme qui aime les hommes, rencontre une serveuse et son mari stérile. Rencontre absurde qui débouche sur une demande: celle d'un enfant.
L'un arrive, l'autre part, et la terre tourne depuis des siècles ainsi. La quête de Romain réussie, il peut maintenant s'en aller dans un final magnifique, sur une plage, où il rejoint l'enfant qu'il a été et qu'il n'a jamais cessé d'être.

 

Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost 0