Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'affaire date de 2012. Un garçon sorti de nulle part donnait un rendez-vous improvisé sous la lune, dans une forêt. C'était par une cold, cold night. Il y avait une détonation peu commune et le corps en frémissait de cette singularité dans ce paysage aux allures de songes, imbibés de voix et de verres qui trinquent. Le paysage était celui de la pop hexagonale, il voyait débouler alors dans son décor un garçon prénommé Lescop. Un garçon dérangé, la trentaine passée, qui petit garçon dans une petite ville de province avait passé beaucoup trop de temps à se laisser hypnotiser par le chant habité de Dieu Jim Morrison puis par les tourments ombrageux de Dieu Ian Curtis. Bercé par les fracas du punk, notre garçon ténébreux à la voix sortie d'outre-tombe allait naturellement devenir un esthète de la cold wave. Et sacrilège divin en plus, il allait accoupler cette cold wave anglaise à la langue de Molière. Un acte déjà pratiqué avec excellence par le passé par ces chers Taxi Girl et Étienne Daho période Grand Sommeil. Dans ce disque phare des eightees d'ailleurs, Daho parlait d'une aube pleine de promesse. Lescop fit le même effet à qui le découvrait.

 

Je ne sais pas pourquoi j'avais envie de vous reraconter ce premier rendez-vous, cette rencontre, ces balades nocturnes avec lui tout près. Comme un fantôme qui escortait le moindre de nos pas la nuit. Le garçon qui a débarqué de nulle part et qui a mis tout le monde d'accord sur un fait (à savoir :  la pop glaciale française avait bel et bien une relève) est de retour. Quatre ans après, il réapparaît comme il avait disparu : tel un fantôme. Sa puissante froideur nous happe, nous plonge de nouveau sous une hypnose excitante. Le froid, l'obscurité, la nuit font toujours parties du décor. Son « Dérangé », titre extrait de son second album à venir dès l'automne, s'écoute en boucle. Comme dans son conte noir et tube passé « La Forêt », Lescop poursuit sa maîtrise du texte fauve qui sait s'emparer des corps. Un exquis dérangement.

 

Tag(s) : #Musique, #Lescop, #chanson française, #cold wave, #Garçon dérangé, #Clip

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :