Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je l'ai gardé pour moi, cette attente pénible. Depuis juillet, ressasser deux titres en boucle pour tenir et sourire beaucoup à leur écoute. Rythmes d'enfer. D'enfer la pop léchée. D'enfer la voix du garçon qui disait qu'on allait pas se lasser avant d'avoir essayer. Le courant passait. Les tempéraments chantés, analysés dans la langue de Molière se révélaient hautement alléchants. Souvent hésitants, souvent indécis, souvent lointains. La langue de Molière s’encanaillait avec une house électrisante. Mieux la variété française se modernisait. Et ça ce n'était qu'une promesse, de temps en temps alimentée...

 

Dans son costume de variét' classe, Paradis – Simon Mény et Pierre Rousseau – tient sa promesse avec un premier EP, Couleurs Primaires soigné et tout frais. A l'heure, où bon nombre d'artistes se calquent sur la mode du eightees et de son succès assuré ou demeurent persuader que l'anglais bat à plate couture le français dans le texte, le duo parisien inconforme au mouvement actuel respecte sa ligne initiale de conduite. « En français, en français, en français » seulement comme cela se répète avec conviction sur le titre Sur une Chanson Française.

 

Délicieusement entêtant et indécis comme les amours (en)chantés, la musique de Paradis prend toujouts sa source dans la fête, la nuit (lieu et heure auxquels les deux amis se sont rencontrés). Musique dansante pour cœur tendre, Paradis c'est la rencontre improbable d'un garçon doux comme tout, imaginez un Souchon ou un Berger, qui aurait succombé aux effets hypnotiques des synthés et de toutes ses puissances narratives. Car le charme de ces deux garçons bien d'aujourd'hui est de savoir raconter avec finesse, pudeur, les embrasements du cœur, la grâce des nuits passées à danser. Ce « parfum synthétique », ces « effets hypnotiques » et « soudain tout s'oublie » sur Le Bal des Oubliés définit tout le propos du duo, de l'EP et de leur histoire. C'est ainsi que fonctionne l'alchimie Paradis, situé dans l'hémisphère cœur pas autrement. Certes sur ce premier EP, la fille indécise d'Hémisphère manque, la ballade de Jim avec. Certes sur cinq titres, il y a deux remix et un inédit. Mais finalement l'attente a tellement été pénible, qu'on se satisfait du peu. On espère juste que le premier album, rassemblant toutes les anciennes et les prochaines, ne saura tarder lui.

Couleurs Primaires de Paradis (Barclay)

Le paradis est toujours dans une chanson en français
Tag(s) : #Musique, #Paradis, #EP, #Souchon, #Berger, #Hémisphères, #Couleur primaire, #Garde le pour toi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :