Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ok ce titre est plus que facile. Mais je n'avais guère mieux en stock pour définir la pop léchée de Paradis. D'enfer comme disent les jeunes. D'enfer la voix du garçon. D'enfer le rythme en tête, en corps. D'enfer la langue de Molière sur de la house électrisante. Garde-le pour toi, mais Paradis est une séduisante bande-son pour la saison de la séduction.

Paradis c'est d'enfer

C'est pourtant à l'automne que le duo français – formé par Simon Mény et Pierre Rousseau – sortira chez Barclay un EP. Premier extrait juillettiste : « Garde-le pour toi ». Extrait délicatement séduisant où encore une fois les deux parisiens réussissent à coucher la langue de Molière sur des airs croisés de pop et house. Après une retraite de quelques mois dans le Sud de la France, leur EP risque de confirmer l'engouement de leur premier titre balancé en 2011, Hémisphère.

 

Délicieusement entêtant et indécis comme les amours (en)chantés, la musique de Paradis prend sa source dans la fête, la nuit, les soirées passées à mixer (voir leur interview sur Tsugi). Sweet musique pour une dirty époque, Paradis embrase les cœurs avec une house infidèle, osant valser à la perfection avec le français. Sacrilège ? Non, pari réussi pour ceux qui chérissent les nuits à danser et les mots qui dansent. Dans leurs textes, les garçons causent de filles indécises et lointaines, et les filles les écoutent avec certitude d'aimer ces ivresses sonores. Leur hémisphère cœur étant doucement séduit.

Clip Garde-le pour toi de Paradis

Tag(s) : #Musique, #Paradis, #EP, #Garde le pour toi, #groupe français, #house

Partager cet article

Repost 0