Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est un sale gosse d'une beauté à se damner qui pose avec un gun. C'est un ange blond à qui on donnerait le bon dieu sans confession sur une image et qui irait brûler droit en enfer sur l'autre. C'est un drôle d'oiseau coiffé d'un chapeau de chef tribal. C'est un rockeur faisant sa jeune entrée dans la cour des mythes du rock qui s'amuse à se cacher derrière des lunettes de soleil XXL. C'est un grand garçon qui joue la désinvolture, la sincérité, la peur, la séduction, le rire sans crainte pour une fois devant un objectif. C'est un homme de 27 ans que la gloire, l'argent, la drogue ont déboussolé. Un jeune garçon qui joue avec un flingue d'une photo à l'autre. Pointé dans sa bouche, contre son ventre, contre sa tempe et envers l'objectif. Images troublantes, multiples, éternellement sans réponses de celui qui disparaîtra quelques jours plus tard de sa propre décision. Une balle dans la tête. Bang Bang. 27 piges, l'âge requis pour faire son entrée dans le club des 27 et faire pleurer de tout leur soûl des générations entières d'ados en désaccord avec la vie. Avant la balle, avant la lettre d'adieu, avant la cure de désintox, avant « l'intervention » de Courtney, il y a les dernières images précieuses, tour à tour inquiétantes et rieuses, inlassablement prémonitoires d'un Kurt Cobain sur le point d'en finir avec la vie.

Kurt Cobain-The Last Shooting

Aujourd'hui, Kurt Cobain-The Last Shooting s'expose à la Galerie Addict jusqu'au 21 juin. Sur deux étages, dans un blanc total, des portraits de Nirvana au grand complet et de Kurt Cobain en solo s'exposent au grand public pour la première fois dans son intégralité. Celui qui a eu le privilège de les prendre est un photographe français, spécialiste du rock, Youri Lenquette. Longtemps, cette nuit de février 1994 à capturer ce Kurt Cobain insaisissable ne sera pas vécu comme un privilège pour lui mais une mise en perspective inquiétante d'un triste avenir. L'accessoire principal de la séance photo est un revolver 22 long rifle. L'arme du suicide est un fusil. Ce triste détail, clé de la séance photo et pièce maîtresse de la scène du suicide, entraînera foule de discordes avec la veuve de Kurt Cobain. Et problèmes déontologiques... En apprenant le suicide de l'artiste le photographe demandera à son agence de ne pas publier les clichés où Cobain prend la pose avec l'arme dans la bouche et contre la tempe. Vingt ans plus tard, les clichés tristement prémonitoires exercent sur les visiteurs une étrange fascination. Les gestes de Cobain, ses poses avec l'arme, son regard joueur avec l'objectif troublent. Il ne pointe pas son arme vers lui seul, il la pointe vers l'objectif aussi, vers l'extérieur. Vers ce monde qu'il rejette en bloc et qui le sacre roi du rock à l'aube des années 90. Plus que son mythique « I Hate Myself & I Want to Die », ce qui transparaît dans cette succession de portraits décalés c'est son regard espiègle, sa moue joueuse, son éveil à l'objectif loin du mythe de la rock star en constant mal de vivre, drogué à l'héro et au spleen. « Je n’ai jamais cru à la thèse d’un message qu’il aurait voulu faire passer » explique le photographe. Au final, le message initial transmis par le mythe d'une séance prémonitoire s'oublie au fil de la visite. Il s'efface comme le reste des théories qui entourent chaque mythe du rock mort sur l'autel de son art, mort pour échapper au mythe. A l'arme dont il ne se séparera jamais on préférera garder en souvenir cette coiffe surprenante qu'il porte sur certaines. Garder en mémoire la beauté pure de celui qui fit entrer le son dirty du grunge dans nos casques d'éternels adolescents. Ce sourire rare d'un ange blond dans une sombre Amérique. Un petit garçon qui avant de quitter définitivement le regard de la planète entière écrivait encore à son ami imaginaire « It's better to burn out than to fade away » (« Mieux vaut brûler franchement que s'éteindre à petit feu ») .

Galerie Addict

Kurt Cobain - The Last Shooting

Exposition du 25 Mars au 21 Juin 2014
Mardi - Samedi 11:00 - 19:00

http://www.addictgalerie.com/

Tag(s) : #musique, #exposition, #Chroniques de l'asphalte, #Paris, #Nirvana, #Kurt Cobain, #photographies

Partager cet article

Repost 0