Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Danser dans les boîtes de nuit. Recette simple pour ne plus penser et fortement conseiller aux âmes sans âge. Recette qui fit une nouvelle fois ses preuves sur la piste du Bus Palladium. Où les danseurs de pacotilles, amateurs de mélodies qui restent en tête, eurent l'oubli comblé. Explications. Sur scène, un garçon, une fille. Rien de bien original jusqu'ici. On dirait même que leur bouche commune libère des maux déjà entendus par le passé. Au bout milieu de la foule, un jeudi soir, je reconnais le duo souriant de France Gall et Michel Berger... revisité par The Pirouettes, un duo amoureux des eightees, des friandises chantés et des synthés. Leur cover de « Comment lui dire » vous emmène loin d'ici. Dans un monde qui n'appartient qu'à vous. L'imagination en votre pouvoir. L'imagination au pouvoir de deux petits jeunes, la vingtaine à peine, tombés amoureux l'un de l'autre en classe de terminale. Des petits jeunes comme on en trouverait à n'importe quelle sortie de lycée parisien sur le coup de 18 heures. Mignonnets, adeptes de la cool attitude. Ironisant avec bonne humeur ces histoires d'amour qui finissent mal. Nul doute, corps et cœur s'emballent en un tour de piste dans les bras de leur chant amusant, mais il faut être sûr de ce premier sentiment.

Cure de jeunisme avec The Pirouettes

Un peu de calme, ne nous laissons pas de suite prendre au jeu de deux jolis minois se rêvant briller comme France et Michel, Elli et Jacno, Catherine et Fred. Chanson suivante. « Oublie-moi ». J'ai envie de dire pourquoi pas. La pop électronique fait mouche. Le texte calqué au plus près du cœur aussi. « Tout ça pour oublier que tu m'avais laissé tomber comme dans une série à la con ». Texte d'« adulescent ». Paroles brillantes mélange de douce candeur et subtil profondeur (« Toi et moi dans ma tête ça fonctionnait bien ») . La séduction opère. La suite de ce coup de foudre nocturne c'est le rythme dans la peau – mention spécial pour ce « Dernier Métro » où Marcia n'en finit pas de danser. Avec du vieux, un âge d'or d'une chanson française où l'amour n'était pas chose ringarde, et les codes vifs et inventifs de la pop culture, The Pirouettes compose des mélodies excitantes comme des sorties en boîte. Touchantes comme des soirées à chercher désespérement l'oubli. Coquines comme des gamins sur le point de s'amouracher. Et c'est suffisant pour les coeurs qui refusent d'oublier leur 20 ans. Cette cure de jeunisme express et fortement talentueuse sur scène sort dans les bacs le 17 février un premier EP, L'Importance des autres. Si tu aimes les paillettes, les fumées de cigarette et les mélodies qui restent en tête, on te conseille vivement cet amour de lycée.

 

Pour précommander ce nouvel EP "L'Importance Des Autres" c'est par ici : https://itunes.apple.com/fr/album/limportance-des-autres/id804074908

"Oublie-moi" The Pirouettes

"Autoroute/opéra" The Pirouettes

"Danser dans les boîtes de nuit" The Pirouettes

Tag(s) : #Bus Palladium, #The Pirouettes, #Musique, #chanson française

Partager cet article

Repost 0