Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amoureuse éperdue du Tom fou d'amour pour Summer, ne pensez pas retrouver ici le Joseph Gordon-Levitt qui faisait battre votre coeur dans 500 days of Summer. Pour Don Jon, son nouveau film, l'acteur est passé derrière la caméra. Le rôle principal écrit - et endossé par ses soins -  le poussant a troqué les Smiths et le romantisme pour Marky Mark And The Funky Bunch, les grosses voitures, la salle de sport, les potes, les meufs et les pornos. Et voilà comment le garçon sensible et branché de Hollywood devient le temps d'une comédie bien pensée le pur cliché du mâle italo-américain accro au porno.

 

Macho et séducteur, ultra-catho et ultra-beauf, Jon Martello passe ses journées entre la salle de sport et ses virées entre potes. Ses nuits, elles, consistent à draguer toutes les nanas notées entre 8 et 7 par ses soins, pour ensuite sauter la nana en question et finir par mater un porno pendant que la demoiselle dort paisiblement dans la pièce à côté. Une vie bien rodée que le réalisateur JGL capte sous un angle des plus convaincants. Clipesque, rythmé, nourri à la pub, la télé, le porno. Toujours les mêmes mouvements de caméra. Les mêmes regards révélateurs sur ses proies. Les mêmes gémissements échappés du petit écran. Toujours entendre le bruit de l'ordinateur qui se met en marche. Le même regard captivé par des positions répétées à l'infini dans le porno quand lui s'ennuie au pieu avec chaque nouvelle minette. Le jet de mouchoir. Le lit à refaire. Et la petite confession à monsieur le curé en fin de semaine mentionnant le nombre de relations sexuelles hors mariage et le nombre de pornos de la semaine. Sauf qu'un beau soir, Jon croise « la plus belle chose qu'il n'a jamais vu ». La chose c'est Scarlett Johansson alias Barbara, une bombe atomique, avouons-le, d'un cran nettement supérieur à la moyenne. Midinette élevée dans un univers rose bonbon et fan de comédies romantiques avec Channing Tatum et Anne Hataway – apparitions bankable et amusante. Alors forcément, au début, la midinette s'échappe au passage sous la couette, la blonde américaine dans toute sa splendeur ne couche évidemment pas le premier soir et rêvasse au prince charmant. Par contre elle n'hésitera pas à faire déborder ses formes les plus avantageuses et à laisser son mec en plan sur le devant de sa porte dans une position peu confortable.

Don Jon, une brillante non comédie romantique signée Joseph Gordon-Levitt

Leur jeu de séduction n'a rien à voir avec la comédie romantique classique, ou plutôt JGL ridiculise ce schéma classique. L'use pour en tirer des scènes et répliques hilarantes – la dispute après la découverte de « la trahison avec le porno » notamment, chaque sexe protégeant son doux mensonge, le porno pour lui, le romantisme pour elle. JGL démonte les idées reçues de chaque sexe vis à vis de l'autre avec une agilité jouissive. Traduit un malentendu qui commence sacrément à durer sur le ton de la satire. Explose les fantasmes en ne craignant pas de les surexposer. Trop de muscles, de confessions, de cul, de mensonges, un trop de répétition qui jamais ne lasse, qui au contraire excite l’œil se demandant si il y aura une panne dans le scénario ou si l'antihéros romantique finira non pas par devenir l'homme idéal que sa copine souhaite mais terminera par emprunter le fameux droit chemin. Pas celui que les mythes porno et comédie romantique enseignent depuis des décennies aux deux sexes, le sexe bêtement pour les garçons et le romantisme niais pour les filles. Non le chemin de la « perte dans l'autre ». Joli chemin que notre héros se décidera à emprunter avec une nana inattendue. Une superbe nana dont on ne donnera point l'identité. Une nana avec qui le sexe sera forcément meilleur. Et le spectateur agréablement surpris par une scène bercée d'une jolie lumière. Un happy-end malin et imprévisible. Le cinéma imprévisible et brillant comme on l'aime souvent avec Joseph Gordon Levitt.

Don Jon, bande-annonce

Tag(s) : #Cinéma, #Don Jon, #Joseph Gordon-Levitt, #Scarlett Johansson

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :